Liste des partis politiques en Angola -
List of political parties in Angola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) dirige l' Angola depuis l'indépendance en 1975. De 1975 à 1991, il a été le seul parti légalement existant dans un système politique inspiré du modèle alors pratiqué par les pays socialistes d'Europe de l'Est. Depuis 1991/1992, il existe un système multipartite, où le MPLA domine en raison de la majorité qu'il a remportée aux élections législatives et présidentielles de 1992. Dans ce dernier, il n'a pas réussi à obtenir la majorité absolue requise pour son candidat, José Eduardo dos Santos , et selon la constitution, un second tour aurait été nécessaire. Le déclenchement de la guerre civile angolaise a rendu cela impossible et José Eduardo dos Santos a exercé des fonctions présidentielles sans base légale. Pour la même raison, les élections parlementaires régulières prévues par la constitution n'ont pas eu lieu et le parlement élu en 1992 est resté en place pendant 16 ans. Alors que de larges pans de l'intérieur ont été contrôlés pendant des années par les forces armées du mouvement rival Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA) sous la direction de Jonas Savimbi , les députés élus de l'UNITA faisaient régulièrement partie du parlement, et pour certains années, un gouvernement d'unité nationale, dirigé par le MPLA, comprenait également des membres de l'UNITA ainsi que du Front de libération nationale de l'Angola (FNLA), le troisième mouvement qui avait mené la guerre d'indépendance contre la domination coloniale portugaise.

Au total, en 1992 comme en 2008, année des deuxièmes élections législatives, il y avait plus de 120 partis politiques enregistrés ; seule une poignée avait des circonscriptions nationales, et seules quelques-unes d'entre elles ont réussi à faire élire des députés à l'Assemblée nationale ; voir Élections en Angola . Après les élections de 2008, tous les partis qui n'avaient pas réussi à élire des députés étaient par la loi considérés comme automatiquement dissous. La plupart d'entre eux ont aujourd'hui (2011) effectivement disparu, tandis que d'autres sont réapparus sous des noms différents, et d'autres encore sont encore en train de décider de leur avenir.

Soirées en cours

Les grands partis

Position politique
Fête Fondé Leader députés Idéologie
Logo du MPLA (Angola).svg MPLA Mouvement populaire pour la libération de l'Angola
Movimento Popular de Libertação de Angola
1956 João Lourenço
150 / 220
Centre-gauche
à gauche
DEMOCRATIE SOCIALE
Logo de l'UNITA (Angola).svg UNITA Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola
União Nacional para a Independência Total de Angola
1966 Isaías Samakuva
51 / 220
Centre à
centre-droit
CASA-CE Large Convergence pour le Salut de l'Angola
Convergência Ampla de Salvação de Angola
2012 Abel Chivukuvuku
16 / 220
Centre-gauche Démocratie sociale Démocratie
libérale
Libéralisme social
Fédéralisme
PRS Parti du renouveau social
Partido de Renovação Social
1990 Eduardo Kuangana
2 / 220
Centre-gauche Fédéralisme
Progressisme
logo FNLA.svg FNLA Front de libération nationale de l'Angola
Frente Nacional de Libertação de Angola
1961 Ngola Kabangu
1 / 220
Centre-droit Nationalisme civique
Démocratie chrétienne
Conservatisme

MPLA. L'UNITA et le FNLA sont les résultats des trois mouvements nationalistes qui ont combattu la guerre anticoloniale contre le Portugal, 1961 à 1974, puis se sont affrontés dans la guerre civile, 1975-2002. Alors que le MPLA est devenu un parti politique à l'indépendance, en 1975, les deux autres ont acquis ce statut en 1991, sur la base de la constitution démocratique adoptée à cette époque. Aux élections législatives de 1992, le MPLA a obtenu la majorité absolue (53 %), mais le FNLA, et en particulier l'UNITA, ont également remporté un nombre substantiel de sièges, tenant à distance les partis nouvellement formés. Cependant, lors des élections de 2008, la victoire du MPLA (82%) a été écrasante, de sorte que l'UNITA (10%) a été réduite à la catégorie d'un petit parti, et le FNLA (1%) à presque rien. Le poids politique de l'UNITA est toujours tel qu'elle doit être considérée comme un acteur majeur dans le domaine. Le poids du FNLA est considérablement plus limité, en raison d'années de luttes intestines (Ngola Kabangu rivalisant pour le leadership avec Lucas Ngonda), et les années 2010 diront s'il est capable ou non de retrouver une partie de son ancienne importance.

Petits partis

NB : Seuls le ND-UE (2) et le PRS (3) ont des députés à l'Assemblée nationale élus en 2008.

Parties défuntes

NB : A l'exception du FpD (désormais remboursé en tant que Forum démocratique (voir ci-dessus), il ne s'agissait pas d'organisations constituées en partis politiques au sens de la constitution de 1991 et n'ont donc pas participé aux élections de 1992 ou 2008.

Voir également

Lectures complémentaires

Le récent rapport du Chr. L'Institut Michelsen sur les partis politiques d'opposition et les prochaines élections législatives de 2008 [1] est probablement la source la plus pertinente et faisant autorité sur les partis politiques angolais. L'étude est basée sur des entretiens avec des responsables de partis, des articles de journaux et un examen des quelques rapports disponibles sur la politique et les partis politiques en Angola. Accédez au rapport CMI .