Maury Wills
-
Maury Wills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre

Maury Wills
Maury Wills - Dodgers de Los Angeles - 1961.jpg
Wills avec les Dodgers de Los Angeles en 1961
Arrêt- court / Manager
Décédé: 19 septembre 2022
(2022-09-19)
(à 89 ans)
Sedona, Arizona
Frappé : Commutateur
Jeté : Droit
Débuts en MLB
6 juin 1959, pour les Dodgers de Los Angeles
Dernière apparition en MLB
4 octobre 1972, pour les Dodgers de Los Angeles
Statistiques MLB
Moyenne au bâton .281
Les coups 2 134
Coups de circuit 20
Fonctionne dans 458
Bases volées 586
Dossier de gestion 26–56
Gagnant % .317
Équipes
En tant que joueur

En tant que gestionnaire

Faits saillants de la carrière et récompenses
dans le cadre du baseball. stratégie. , en tant que représentant du Dodgers Legend Bureau.

Début de la vie

Wills est né à Washington, DC , le septième de 13 enfants. Il a commencé à jouer au baseball semi-professionnel à 14 ans et a joué au baseball, au basketball et au football au Cardozo Senior High School . Il a été nommé joueur All-City dans les trois sports au cours de ses années de deuxième année, junior et senior. Wills est diplômé de Cardozo en 1950.

Carrière professionnelle

Ligues mineures

Wills en tant que membre des Seattle Rainiers en 1957

Wills a signé avec les Brooklyn Dodgers de l'époque en 1950, après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires. Il a passé huit ans dans les ligues mineures pour eux. Avant la saison 1959, les Tigers de Detroit ont acheté son contrat pour 35 000 $, mais ils ont renvoyé Wills aux Dodgers après l'entraînement de printemps parce qu'ils ne pensaient pas qu'il valait ce salaire.

Dodgers de Los Angeles

en a volé 51 en 1923.

.

Wills avec les Dodgers, vers 1960

Dans la Série mondiale de 1963 , Wills a battu 2 en 16 pour une moyenne au bâton de 0,133 avec une base volée. Dans la Série mondiale de 1965 , il a disputé les sept matchs et est allé 11 en 30 avec trois points et trois bases volées dans une victoire acharnée des Dodger, son troisième et dernier titre de la Série mondiale.

Alors qu'il jouait pour les Dodgers, Wills a remporté le Gold Glove Award en 1961 et 1962, a été nommé NL All-Star cinq fois (5 saisons) et a été sélectionné sept fois pour le All-Star Game (2 matchs ont été joués en 1961 et 1962).

Au cours de la saison 1966, Wills avait 38 bases volées et a été surpris en train de voler 24 fois. Il a battu 1 pour 13, une moyenne au bâton de 0,077, avec une base volée, lors de la Série mondiale de 1966 , alors que les Dodgers ont été balayés en quatre matchs.

Pirates de Pittsburgh

Après la saison 1966, les Dodgers ont échangé Wills aux Pirates de Pittsburgh contre Bob Bailey et Gene Michael .

Au cours de la saison 1967, il a disputé 149 matchs tout en ayant 186 coups sûrs, 29 buts volés (son plus bas depuis qu'il en avait 35 en 1961), 45 points produits et une moyenne au bâton de 0,302. La saison suivante, il a disputé 153 matchs, obtenant 174 coups sûrs, 31 points produits et 52 buts volés, bien qu'il ait été surpris en train de voler 21 fois, avec une moyenne au bâton de 0,278.

Expos de Montréal

Le 14 octobre 1968, les Expos de Montréal ont choisi Wills des Pirates comme 21e choix du repêchage d'expansion . Wills a frappé le premier de la formation pour le match inaugural des Expos le 8 avril 1969. Il est allé 3 en 6 avec un point produit et une base volée dans la victoire 11-10. Il n'a disputé que 47 matchs pour l'équipe, obtenant 42 coups sûrs et 15 buts volés avec une moyenne au bâton de 0,222. Un échange avec Ted Blackman de la Gazette de Montréal le 19 mai a fait la une des journaux lorsque Wills a frappé Blackman à la bouche parce qu'il n'aimait pas ce que Blackman avait mis dans le journal, et le jeu lâche de Wills plus tard ce mois-là a conduit à des huées à Montréal. Malheureux à Montréal, Wills a brièvement pris sa retraite le 3 juin mais il est revenu aux Expos 48 heures plus tard.

Retour aux Dodgers

Le 11 juin 1969, les Expos ont échangé Wills aux Dodgers avec Manny Mota pour Ron Fairly et Paul Popovich . En 104 matchs, il a frappé en toute sécurité 129 fois tout en volant 25 buts pour une moyenne au bâton de 0,297. Il était 11e au vote MVP cette année-là. L'année suivante, il a disputé 132 matchs avec 141 coups sûrs, 28 buts volés et une moyenne au bâton de 0,270. Pour 1971, il a disputé 149 matchs tout en ayant 169 coups sûrs, 15 buts volés et une moyenne au bâton de 0,281, bien qu'il ait terminé 6e au vote MVP. Cependant, Wills n'a pas réussi à s'entraîner pendant la grève de la Ligue majeure de baseball de 1972 , et une fois la saison enfin commencée, il a eu du mal avec ses réflexes et son timing. Après un match contre les Expos au cours duquel il a lutté contre Carl Morton , Wills est retourné sur le banc, a fait un signe de tête au manager Walter Alston et a fait remarquer: "Il a certainement raison s'il me sort." Alston a en effet remplacé Wills dans l'alignement avec Bill Russell le 29 avril, et Wills a passé le reste de la saison en tant que joueur de réserve tandis que Russell a occupé le poste pendant plusieurs années.

Wills a disputé 71 matchs en 1972, enregistrant 17 coups sûrs et une base volée et une moyenne au bâton de 0,129. Lors de sa dernière apparition en MLB le 4 octobre 1972, il a servi de coureur de pincement pour Ron Cey en haut de la neuvième manche, marquant un point sur un circuit de Steve Yeager tout en jouant également le bas de la neuvième manche au troisième but . . Le 24 octobre 1972, il est libéré par les Dodgers.

Vol de base

, Wills a attiré douze lancers consécutifs de Craig au joueur de premier but des Mets. Lors du prochain lancer de Craig au marbre, Wills a volé le deuxième.

À la suite de sa saison record, les totaux de base volés de Wills ont chuté précipitamment. Bien qu'il ait continué à effrayer les lanceurs une fois sur la base, il n'a volé que 40 bases en 1963 et 53 bases en 1964. En juillet 1965, Wills était en avance sur son rythme de 1962. Cependant, Wills, à 32 ans, a commencé à ralentir en seconde période. La punition de la glissade l'a amené à se bander les jambes avant chaque match, et il a terminé la saison 1965 avec 94 buts volés.

Gestion et retraite

Wills avec les Mariners de Seattle en 1981

Après avoir pris sa retraite du baseball professionnel, Wills a passé du temps comme analyste de baseball à NBC de 1973 à 1977. Il a également dirigé la Ligue mexicaine du Pacifique - une ligue d'hiver - pendant quatre saisons, au cours desquelles il a dirigé les Naranjeros de Hermosillo jusqu'en 1970 . –71 championnat de ligue de la saison. Wills a fait savoir qu'il se sentait qualifié pour piloter un club de grande ligue. Dans son livre, How To Steal A Pennant , Wills a affirmé qu'il pouvait prendre n'importe quel club de dernière place et en faire des champions en quatre ans. Les Giants de San Francisco lui auraient proposé un contrat d'un an, mais Wills les a refusés. En août 1980, les Mariners de Seattle ont renvoyé Darrell Johnson et ont nommé Wills leur manager.

Selon Steve Rudman du Seattle Post-Intelligencer

, Wills a fait un certain nombre de gaffes.
Il a appelé un lanceur de relève bien qu'il n'y ait personne qui s'échauffait dans l'enclos des releveurs, a retardé un autre match pendant 10 minutes tout en cherchant un frappeur de pincement, et a même quitté un match d'entraînement de printemps en sixième manche pour s'envoler vers la Californie.

dans le personnel des A, Wills voulait donner un avantage à ses joueurs. La Ligue américaine a suspendu Wills pour deux matchs et lui a infligé une amende de 500 $. Le superviseur des arbitres de la Ligue américaine, Dick Butler, a comparé les actions de Wills à la diminution de la distance entre les buts de 90 pieds (27,4 m) à 88 pieds (26,8 m).

Après avoir mené Seattle à une marque de 20 à 38 pour terminer la saison 1980, le nouveau propriétaire George Argyros a renvoyé Wills le 6 mai 1981, les Mariners étant à la dernière place à 6-18. Cela lui a donné un record de carrière de 26-56 pour un pourcentage de victoires de 0,317, l'un des pires jamais enregistrés pour un manager non intérimaire.

Wills avec les Dodgers lors de l'entraînement de printemps en 2009

Cependant, Julio Cruz , lui-même un voleur de base accompli, a crédité Wills de lui avoir appris à voler la deuxième base contre un lanceur gaucher. Dave Roberts attribue également à Wills le mérite de l'avoir entraîné à voler dans des circonstances sous pression. "Il a dit:" DR, un de ces jours, vous allez devoir voler une base importante alors que tout le monde dans le stade sait que vous allez voler, mais vous devez voler cette base et vous ne pouvez pas avoir peur pour voler cette base. Donc, juste en train de trotter sur le terrain ce soir-là, je pensais à lui. Alors il était d'un côté en train de me dire "c'était ta chance". Et de l'autre côté de mon cerveau me dit : "Tu vas être expulsé, ne soyez pas expulsé. Heureusement la voix de Maury l'a emporté dans ma tête."

Wills a été entraîneur de l'équipe de 1996 à 1997 et a été commentateur couleur radio pour les Fargo-Moorhead RedHawks sur KNFL jusqu'en 2017. Il a recommencé à faire des apparitions avec les Dodgers en 2000, servant d'instructeur invité à l'entraînement de printemps jusqu'en 2016.

devant le Golden Days Era Committee, mais il n'a pas reçu suffisamment de votes pour l'intronisation.

Carrière musicale

et offrant un mélange de "banjos, bière pression et baseball". , citant spécifiquement "la capacité de jouer du banjo de Maury" (et ignorant manifestement l'adhésion déjà établie de Wills), "l'a présenté , au nom du syndicat des musiciens, membre honoraire à vie."

Vie privée

Après avoir reçu la ceinture Hickok en 1962, Wills a été déterminé par le commissaire du revenu interne comme ayant des lacunes dans les revenus déclarés et les déductions accordées. La Cour de l'impôt des États-Unis a soutenu le commissaire et l' affaire fiscale a été portée devant la Cour d'appel des États-Unis pour le neuvième circuit , qui a confirmé la décision.

En 1969, Wills apparaît dans un épisode de la série télévisée Get Smart , intitulé « Apes of Wrath » (saison 5, épisode 10).

Dans son autobiographie de 1962, On the Run: The Never Dull and Souvent Shocking Life of Maury Wills , Wills a parlé de son histoire d'amour avec l'actrice Doris Day . Day a nié cela dans son autobiographie de 1976 Doris Day: Her Own Story .

ans, j'ai dépensé plus d'un million de dollars de mon propre argent en cocaïne." En décembre 1983, Wills a été arrêté pour possession de cocaïne après que son ancienne petite amie, Judy Aldrich, eut signalé le vol de sa voiture. la police a trouvé un flacon contenant prétendument 0,06 gramme de cocaïne et une pipe à eau. L'accusation a été rejetée trois mois plus tard en raison de preuves insuffisantes. L'organisation Dodgers a payé pour un programme de traitement de la toxicomanie, mais Wills est sorti et a continué à consommer de la drogue jusqu'à ce que il a commencé une relation avec Angela George, qui l'a encouragé à commencer un programme de thérapie vitaminique.Les deux se sont mariés plus tard.

Wills est le père de l'ancien joueur des ligues majeures Bump Wills , qui a joué pour les Texas Rangers et les Chicago Cubs pendant six saisons. En raison d'une anecdote salace dans l'autobiographie de l'aîné Wills, les deux se sont disputés, mais à partir de 2004, ils parlaient occasionnellement.

En 2009, Wills a été honoré par Washington, DC et Cardozo Senior High School avec le changement de nom de l'ancien Banneker Recreation Field en Maury Wills Field. Le terrain a été entièrement rénové et sert de terrain de jeu à Cardozo. Le musée Maury Wills à Fargo, dans le Dakota du Nord, à Newman Outdoor Field , domicile des Fargo-Moorhead RedHawks , a ouvert ses portes en 2001 et fermé en 2017 lorsqu'il a pris sa retraite.

Wills est décédé à son domicile de Sedona , en Arizona , le 19 septembre 2022, à l'âge de 89 ans.

Autres récompenses

La base volée "astérisque"

Alors que Wills avait battu le record de base volée de Cobb en une seule saison en 1962, la Ligue nationale avait augmenté son nombre de matchs joués par équipe cette année-là de 154 à 162. La 97e base volée de Wills s'est produite après que son équipe eut disputé son 154e match; en conséquence, le commissaire Ford Frick a statué que la saison de 104 vols de Wills et la saison de 96 vols de Cobb en 1915 étaient des records distincts, tout comme il l'avait fait l'année précédente (la Ligue américaine avait également augmenté son nombre de matchs joués par équipe à 162 ) après que Roger Maris ait battu le record de coups de circuit d'une saison de Babe Ruth . Les deux records de base volés seraient battus en 1974 par les 118 interceptions de Lou Brock ; Brock a battu le record de base volé de Cobb en volant sa 97e base avant que ses Cardinals de St. Louis ne terminent leur 154e match.

Voir également

Références

Lectures complémentaires

Récompenses et réalisations 1962-1974